scpi
Publié le - 993 clics -

Les résidences étudiantes : un investissement immobilier d’avenir

Nous pouvons constater depuis quelques années l’augmentation massives des nombres d’étudiants dans notre pays. Il en est de même que ce soit pour les étudiants étrangers ou nationaux. Cela entraine un problème de logement. Les Crous et les résidences actuelles n’arrivent plus à couvrir les besoins croissants de ces étudiants. Ils sont alors obligés de louer dans le privé. Comme solution, l’Etat a mis en œuvre des politiques visant à inciter les particuliers à investir dans la résidence étudiante.

Les résidences étudiantes : un marché réel à fort potentialité

Le besoin en résidence étudiante existe dans tout le pays entier que ce soit dans les grandes villes ou petites. Les mesures prises par l’Etat ne résolvent qu’une petite partie des problèmes de logement pour les étudiants avec les cités U.
Nous pouvons en déduire que la demande est grandissante. Le marché est bien réel. C’est pour cette raison que les promoteurs ont inventé le concept de résidence étudiante mettant en avant des logements meublés avec des mesures standards, des loyers à hauteur des possibilités des étudiants et surtout non loin des universités.

Incitation des particuliers dans l’investissement en résidence étudiante

La loi Censi Bouvard a été mise en place pour encourager les particuliers à investir dans les résidences étudiantes. Un investissement en Censi Bouvard permet de bénéficier d’une déduction de TVA à 100% sur le prix du logement. D’autres déductions sont également accordées y compris les charges suivantes : entretien, travaux, impôts locaux. Une réduction d’impôt de 11% sur le montant de l’opération pour les logements acquis est envisageable. Cette réduction se limite à 300 000 euros par an. Si tels sont les avantages dans un investissement Censi Bouvard, comment peut-on en bénéficier ? Il s’adresse aux particuliers sans être inscrit au registre de commerce. De plus l’investissement doit faire l’objet d’une résidence étudiante neuve et ayant pour objectif la location pour une durée minimale de 9ans. Enfin le revenu annuel généré par la résidence ne doit pas excéder les 23000 euros et ne doit représenter que 50% des revenus de propriétaire.