scpi
Publié le - 1251 clics -

Scpi au sein d’un contrat d’assurance-vie vs scpi en direct

Il vous est possible d’investir dans les SCPI en direct, ou bien par l’intermédiaire d’une assurance-vie, prenant l’exemple du perp. A travers cet article, nous allons vous présenter les principales différences entre ces deux modes d’investissement, aussi, la solution à plébisciter dans votre situation personnelle.

Les SCPI au sein du contrat d’assurance-vie

La somme versée sur l’assurance-vie est investie sur des parts de SCPI. Vous devez prendre en compte les frais d’entrée et frais spécifiques s’il y en a lieu, et aussi décompter des frais prélevés par la société de gestion et les frais annuels de gestion du contrat prélevés par l’assureur. Le prix de la part passe en moins-value dès que l’argent est investi : c’est la valeur de retrait. A cet effet, le rendement et le capital disponible sur votre contrat d’assurance-vie seront calculés sur cette valeur. Par la suite, cette moins-value est compensée par le rendement distribué ou coupon. Les intérêts générés sont réinvestis en parts de SCPI sur un contrat d’assurance-vie. Aucune fiscalité n’est appliquée tant que l’argent est sur le contrat d’assurance-vie ; elle ne s’appose qu’aux moments des rachats. Ainsi, la fiscalité appliquée est à 7.5% +15.5%, correspondant aux prélèvements sociaux.

Les avantages de ce premier choix

Les intérêts réalisés profitent du cadre fiscal avantageux de l’assurance-vie, et plus est, cette forme offre une plus grande liquidité puisqu’elle est garantie par l’assureur.

Les inconvénients de ce premier choix

En choisissant l’assurance-vie, vous aurez un interlocuteur entre vous et la société de gestion. De ce fait, le rendement est déduit par des frais supplémentaires. D’autre part, les SCPI doivent être sélectionnées par l’assureur pour être éligibles aux contrats d’assurance-vie. D’autant plus que le montant de l’investissement est encadré sur les contrats d’assurance-vie.

Les SCPI en direct

L’investissement se fait sans intermédiaire avec la société de gestion, ce qui fait du souscripteur : un porteur de parts. Les frais sur investissement sont compris entre 8 et 10% HT, en revanche il n’y a pas de frais supplémentaires sur le rendement qui est directement versé sur le compte bancaire du porteur de parts. Les revenus sont alors taxés à la tranche marginale d’imposition + 15.5% de prélèvements sociaux.

Les avantages de ce deuxième choix

Le système est plébiscité par ceux qui souhaitent se constituer des revenus complémentaires, grâce au mode d’attribution des intérêts générés. Aussi, les SCPI en direct sont finançables par emprunt bancaire, permettant de se construire un patrimoine dans le temps. Elles sont toutes accessibles en direct, et le rendement nettement mieux.

Les inconvénients de ce deuxième choix

D’abord, la fiscalité est plus élevée puisque les revenus sont taxés identiquement aux revenus fonciers. Ensuite, cette forme d’investissement est moins liquide puisqu’il faut vendre les parts.

En conclusion, en faisant une approche entre ces deux modes d’investissement par rapport à la somme à placer, l’imposition et l’objectif ; vous serez en mesure de trouver par vous-même la solution la plus avantageuse.