scpi
Publié le - 3002 clics -

De l’immobilier dans votre assurance vie ?

La SCPI, de bons rendements et une diminution des risques

Investir dans ces fameuses SCPI, ces sociétés civiles de placements immobiliers, est devenu un incontournable pour tout investisseur averti. Offrant des rendements intéressants, de l’ordre des 5.5 % annuel, allant jusqu’à 6 % pour les plus performantes, ces produits sont à privilégier pour diversifier ses placements et constituent une très bonne alternative à l’investissement en immobilier locatif traditionnel, c'est-à-dire en direct. Ici l’investissement dans l’immobilier est indirect. Vous achetez des parts à une société de gestion qui se chargera de placer vos économies dans des biens immobiliers. Vous recevrez trimestriellement un dividende correspondant à un loyer à la hauteur de votre investissement. Fort de leurs fortes rémunérations, les plus values liées à vos SCPI sont toutefois soumises à la hauteur de votre impôt sur le revenu. Dans le cas où vous seriez situé dans une haute tranche marginale d’imposition, cela réduirait considérablement vos bénéfices.

rendement scpi

La faible rémunération des fonds euros

Depuis quelques années déjà, l’engouement qui caractérisait le goût des Français pour les fonds en euros, a tendance à diminuer. Et pour cause, la diminution considérable des rendements de ces contrats d’assurance vie. Au début des années 2000, les fonds euros distribuaient entre 5 et 6 % par an. En 2012, la distribution moyenne était « seulement » de 2.80 %...Juste de quoi compenser l’inflation et à peine plus que le livret A, 1.75 % pour sa part. Il paraît alors évident que l’unique façon de booster la rentabilité est de diversifier et prendre des positions plus dynamiques.

Les avantages de l’assurance vie

En revanche, l’assurance vie offre un cadre fiscal très intéressant puisque l’imposition sur les plus values diminue avec le temps. Ou, vous optez pour l’impôt à la hauteur de votre TMI ainsi que des prélèvements sociaux, ou bien vous optez pour le prélèvement libératoire forfaitaire dégressif : 35 % + 15.5 % 4 ans après ouverture du contrat, 15 % + 15,5 % de 4 à 8 ans, 7.5 % + 15,5 % passé 8 ans. C’est donc un placement fiscalement intéressant sur le long terme.

Un couple gagnant

Certains contrats d’assurance vie proposent d’incorporer des parts de SCPI dont les plus values sont directement réinvesties sur le fond euros du contrat ou bien utilisées pour l’achat de nouvelles parts. Les plus values immobilières, habituellement taxées à la hauteur de votre TMI + CSG CRDS, ne sortent pas du contrat et ne sont par conséquent soumises à aucune imposition. 8 ans après ouverture du contrat, ces bénéfices peuvent être « sortis » du contrat et vous ne vous acquitterez plus que du prélèvement forfaitaire libératoire de 7.5 % + 15.5 %.

Jumeler l’assurance vie et la SCPI est un bon compromis, permettant de bénéficier à la fois des performances de la SCPI ainsi que de la fiscalité avantageuse du contrat d’assurance vie. De plus, l’achat de part de SCPI se fait généralement avec une décote de 2.5 % sur le prix de part initial.